Les 5 causes les plus fréquentes de litige entre acheteurs et vendeurs de camping-car d’occasion

Les-5-causes-les-plus-frequentes-de-litige-entre-acheteurs-et-vendeurs-de-camping-car-d-occasion

L’achat d’un camping-car d’occasion ou neuf représente un investissement conséquent. Aussi, pour vous prémunir au mieux des risques éventuels, un peu de préparation s’impose. Avant d’étudier comment faire annuler une vente de camping-car d’occasion et sous quel délai procéder à l’annulation, intéressons-nous aux différentes raisons pouvant y conduire. Découvrez vite avec nous les 5 causes les plus fréquentes de litige lors d’une vente de camping-car !

L’infiltration

Le défaut d’étanchéité constitue la principale cause de litige entre acheteur et vendeur à l’issue d’une vente de camping-car d’occasion. En effet, bien que robuste, un véhicule de loisirs est sans cesse soumis aux risques d’infiltration de par son caractère itinérant. On sollicite fortement toutes ses parois lorsque l’on roule.

De ce fait, le risque de se retrouver exposé(e) au risque d’infiltration après l’achat d’un camping-car d’occasion augmente d’autant. Pensez donc à vérifier la bonne tenue du carnet de garantie étanchéité par son propriétaire. Ce carnet atteste de la bonne réalisation chaque année d’un contrôle d’humidité auprès d’un professionnel agréé. Ce contrôle annuel permet de bénéficier de la garantie étanchéité jusqu’aux 5 ans du véhicule. Au-delà des 5 ans, il est fortement recommandé de poursuivre ce suivi.

L’oxydation

Une corrosion non contrôlée de façon régulière peut entraîner de lourdes conséquences comme la perforation des structures et la rupture de pièces (longerons…). La rouille sur châssis et donc l’oxydation fait partie des principales causes de litige lors d’une vente de camping-car. Cela est d’autant plus vrai que vérifier le soubassement pour traquer la moindre trace de rouille peut s’avérer fastidieux.

Aussi, nous vous invitons à étudier attentivement le carnet d’entretien pour constater la fréquence des contrôles de corrosion effectués sur le véhicule. Demandez également au propriétaire si le châssis du camping-car a fait l’objet de traitements anti-corrosion et réclamez des preuves et factures.

Les-5-causes-les-plus-frequentes-de-litige-entre-acheteurs-et-vendeurs-de-camping-car-d-occasion-infiltration-oxydation

La panne moteur

Ce genre de panne provient généralement d’un défaut de fabrication constructeur. Ce vice de construction fait partie des motifs d’annulation d’une vente de camping-car et constitue un litige fréquemment constaté.

Là encore, de nombreuses vérifications s’imposent, même si elles ne permettent pas de vous prémunir totalement contre ce risque. Aussi, effectuez un essai du véhicule et vérifiez l’absence de voyant au tableau de bord. Contrôlez également la mécanique en soulevant le capot (niveau d’huile…) Enfin, assurez-vous au préalable que toutes les révisions ont été correctement effectuées dans le carnet d’entretien du camping-car. N’oubliez pas d’exiger le dernier rapport de contrôle technique, devant dater de moins de 6 mois.

L’arnaque au kilométrage

De plus en plus fréquente, l’arnaque au kilométrage constitue un sérieuse source de litige à l’occasion d’une vente de camping-car.

Pour vous prémunir de toute fraude au kilométrage, nous vous recommandons de consulter le portail HistoVec. Il s’agit d’un site proposé par le Ministère de l’Intérieur offrant la possibilité de retracer tout l’historique du véhicule, kilométrage compris. En effet, HistoVec vous permet de vérifier si le compteur a fait l’objet d’un rajeunissement.
Un excellent moyen de vous assurer que vous ne vous trouvez pas en présence d’une annonce mensongère, qui constitue notre dernier point.

L’annonce mensongère

Pour finir, il existe une cinquième cause de litige fréquemment constaté lors d’une vente de camping-car d’occasion, l’annonce mensongère. Il est en effet malheureusement très courant de constater nombre d’incohérences entre les informations contenues dans l’annonce et la réalité, le jour de la vente. Pensez à tout vérifier, du kilométrage à la motorisation, en passant par le châssis, l’équipement et les options.

Si vous avez acheté un véhicule présentant de telles incohérences, vous pouvez invoquer la garantie légale de conformité dans les 6 mois auprès d’un professionnel, et celle des vices cachés sans délai auprès d’un particulier.

Les-5-causes-les-plus-frequentes-de-litige-entre-acheteurs-et-vendeurs-de-camping-car-d-occasion-panne-moteur-arnaque-kilometrage-annonce-mensongere

 

Maintenant que vous connaissez les principales causes de litiges lors d’une vente de camping-car, vous voilà bien armé(e) pour consulter des annonces de véhicules d’occasion en toute sérénité !

 

💬 Pensez à échanger à propos de vos expériences, astuces et bons plans personnels dans les commentaires ! Et si cet article vous a plu, partagez-le 😉

[AuthorRecommendedPosts post_id="36432"]
Anne-Claire

Férue de voyages et de découvertes, je vous fais profiter de mes coups de cœur et des bons plans dénichés au gré de mes pérégrinations. À bientôt sur Wikicampers !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


X