Témoignage : la communauté et l’entraide entre camping-caristes selon Michel

Témoignage : la communauté et l'entraide entre camping-caristes
by

Nous avons rencontré Michel, heureux propriétaire d’un fourgon Adria sur châssis Citroën qui est en location chez Wikicampers depuis le mois de septembre. Dans cette interview, Michel nous confie son ressenti par rapport à la communauté et l’entraide entre camping-caristes, ainsi que ses meilleures anecdotes de voyage. Suivez-nous pour découvrir l’expérience de Michel !

Témoignage de Michel sur la communauté et l’entraide entre camping-caristes


Qui est-il ?

Amoureux des voyages, des grands espaces et des campagnes françaises, Michel a récemment échangé son camping-car intégral contre un fourgon aménagé. Ancien routier et bricoleur du dimanche, il a même construit un troisième lit de 170 centimètres de longueur et 80 centimètres de largeur pour son fourgon. Grâce à son aménagement original, depuis le mois de septembre, Michel a loué son fourgon pour 4-5 semaines et 2 week-ends. 

Témoignage : la communauté et l'entraide entre camping-caristes

Camping-cars et fourgons deux communautés distinctes

« La communauté des camping-caristes, c’est un peu comme les routiers : quand on se croise on se salue. Cependant, j’ai observé que les gens qui ont un camping-car ne disent pas bonjour à ceux qui ont un fourgon. C’est bizarre, mais je l’ai remarqué. Quand j’avais un camping-car, tout le monde me saluait, et maintenant, seuls les fourgons me font signe sur la route. Après, moi par principe, je ne fais pas la différence et je dis bonjour à tout le monde. Pour ce qui concerne les différents codes entre vans/fourgons et camping-cars, j’en ai pas forcément aperçu à part donc quand on se croise sur la route. »

Témoignage : la communauté et l'entraide entre camping-caristes

Des aires de camping-cars qui s’organisent spontanément par famille de véhicule

« Quand nous allons dans des aires de camping-car, c’est surtout les anciens qui ont tendance à se serrer sur les camping-cars. Tout le monde est serré les uns à côté des autres, c’est rigolo. Moi au contraire, j’aime avoir beaucoup d’espace et de liberté. De ce fait, je n’aime pas me mettre trop près des autres. Aussi, dans les airs de camping-car, j’avais vu que les véhicules sont rangés par famille : les capucines avec les capucines et les fourgons avec les fourgons. » 

Témoignage : la communauté et l'entraide entre camping-caristes

La solidarité entre camping-caristes

« Je n’ai pas encore sollicité l’aide d’autres camping-caristes mais j’ai déjà rendu service 2-3 fois pour les gens qui s’étaient perdus ou bloqués. Une fois, il y avait une personne qui n’arrivait pas à reculer avec son camping-car, et donc, je l’ai aidée. Vous savez, il arrive souvent que les personnes qui achètent des camping-cars ne sont pas habitués aux gros véhicules et donc n’arrivent pas à reculer. J’ai aussi une anecdote drôle que je ne devrais pas raconter, mais allons-y. Une autre fois, en conduisant mon semi-remorque sur l’autoroute, pendant que je travaillais, j’ai croisé une personne avec une caravane. On ne pouvait pas se croiser donc je lui ai fait signe pour passer dans le chemin. Juste après, j’ai remercié la personne et je suis parti. Une heure plus tard, je suis retourné pour aller récupérer du matériel et la personne était toujours au même endroit, elle n’arrivait pas à sortir du chemin. Je me suis donc arrêté pour l’aider et j’ai sorti sa caravane bloquée. »

Témoignage : la communauté et l'entraide entre camping-caristes

Un fourgon plutôt qu’un camping-car

« Le choix du fourgon c’était pour avoir un peu plus de liberté. Aussi, c’est plus pratique pour se garer et se rapprocher d’avantage des villes. En effet, il nous arrive souvent d’être bloqués en périphérie et ça peut être embêtant. »

Témoignage : la communauté et l'entraide entre camping-caristes

Mon expérience avec la police de Biarritz…

« Une fois, je suis allé à Biarritz avec ma compagne et le soir on voulait manger au restaurant. En arrivant dans la ville, on ne savait pas où se garer. Nous avons trouvé une place dans un petit parking à la gare de Biarritz. Le seul bémol c’est qu’il y avait un panneau « interdit aux camping-cars ». On était en fourgon et on ne savait pas trop quoi faire donc j’ai appelé la police. J’ai expliqué notre cas. Le policier était très sympa et il nous laissé nous garer là bas. De plus, il nous a même conseillé un très bon restaurant pour notre soirée. »

Témoignage : la communauté et l'entraide entre camping-caristes

Un grand merci à Michel d’avoir accepté de partager son expérience et ses anecdotes sur la communauté et l’entraide entre camping-caristes. En ce moment le fourgon de Michel n’est pas disponible à la location mais on attend son retour impatiemment.  😉 Si vous aussi, vous avez envie de partager votre expérience, rejoignez notre groupe Facecook : Le Carnet de Voyage des Campers.

Et pour aller plus loin, nous vous invitons à consulter le témoignage d’Émeline et de Fabien qui sont également propriétaires chez Wikicampers.

Pour savoir combien peut vous rapporter votre camping-car à la location faites une estimation gratuite en 2 minutes.

 

Si ce témoignage vous a plu, nous vous invitons à le commenter et à le partager !


Kata

Toujours à la recherche de belles découvertes, c'est avec le plus grand plaisir que je partage avec vous mes idées de voyage et mes astuces !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


X