Que doit contenir le carnet d’entretien d’un camping-car ?

que-doit-contenir-le-carnet-d-entretien-d-un-camping-car

Véritable journal de bord, le carnet d’entretien d’un camping-car accompagne le véhicule tout au long de sa vie. Comparable à notre bon vieux carnet de santé, ce livret vous permet de vous assurer du bon suivi du camping-car par ses propriétaires successifs. Mais que doit-il contenir et quelles révisions doivent nécessairement y figurer ? La réponse dans cet article !

Qu’est-ce qu’un carnet d’entretien camping-car ?

Fonction d’un carnet d’entretien

Le carnet d’entretien d’un camping-car vous permet, comme pour une voiture, de vous assurer de la fiabilité du véhicule que vous achetez. En effet, ce livret atteste du passé et de l’entretien effectif et régulier du camping-car par ses propriétaires successifs. Un document qui va faciliter les suivis ultérieurs et s’avère capital pour votre sécurité ainsi que celle de vos passagers. Enfin, le carnet d’entretien vous sera d’une aide précieuse pour évaluer et éventuellement négocier le prix proposé par le vendeur.

Contenu d’un carnet d’entretien

Le carnet d’entretien, qui figure le plus souvent en fin du manuel d’utilisation fourni par le constructeur, renseigne les principales caractéristiques du véhicule comme le modèle, la motorisation ou encore le numéro de châssis. Il se compose de pages à compléter pour faciliter le suivi et la périodicité des différentes révisions à effectuer. Ces pages s’accompagnent de conseils techniques et recommandations relatives à la révision et mentionnent les garanties constructeur en cours.
Selon les véhicules, vous y trouverez des contrôles à effectuer suivant l’âge du camping-car (en mois) ou les kilomètres parcourus. Le professionnel procédant aux révisions pourra indiquer ses commentaires et apposer son tampon. Vous pourrez également compléter et annoter ces différents contrôles de tout élément utile.

Les éléments à contrôler

Les contrôles essentiels concernent tout aussi bien l’intérieur que l’extérieur du véhicule. Le livret d’entretien s’organise généralement par catégorie pour faciliter le suivi. On retrouvera par exemple :

– la filtration moteur

– la tenue de route ou liaison au sol (amortisseurs, pneus, parallélisme, affaissement…)

– les liquides (frein, refroidissement, huile moteur, vidange…)

– le freinage (plaquettes, disques de frein…)

– le circuit électrique

– les autres éléments comme les courroies, les essuie-glaces, le pot d’échappement…

que-doit-contenir-le-carnet-d-entretien-d-un-camping-car-fonction-contenu-controles

Les autres documents à contrôler lors de l’achat d’un camping-car

Il existe d’autres documents à contrôler de façon impérative en plus du carnet d’entretien lors de l’achat d’un camping-car d’occasion.

Carnet de garantie étanchéité

Le carnet de garantie étanchéité est un document vous permettant de bénéficier de la garantie étanchéité. La garantie étanchéité vous assure une protection contre l’humidité (la bête noire du camping-car) pendant 5 ans à compter de la date de première mise en circulation. Pour bénéficier de cette garantie, le propriétaire du véhicule doit faire réaliser un contrôle d’humidité camping-car par un professionnel chaque année, avant la date anniversaire et dès la première année.

Factures

Le carnet d’entretien camping-car est généralement fourni dans une pochette pour conserver et l’accompagner des factures. Les factures d’entretien et des équipements permettent de compléter le suivi d’entretien du camping-car.

Contrôle technique

Parmi les éléments à contrôler et exiger lorsque l’on achète un véhicule de loisirs d’occasion figure également le rapport de contrôle technique camping-car à jour. Si ce dernier ne vous garantit pas du bon état du véhicule, il s’avère en effet indispensable à l’obtention du nouveau certificat d’immatriculation.
Pour être valable, le contrôle technique doit dater de moins de 6 mois ou de moins de 2 mois en cas de contre-visite.

Les documents obligatoires à l’achat

La carte grise

Prenez soin de vérifier la conformité des informations contenues dans la carte grise, numéro de châssis compris. Ce dernier figure en bas à gauche du document ainsi que sur le pare-brise. Si vous achetez un véhicule aménagé homologué, assurez-vous également que la mention VASP figure bien en case J.1 de la carte grise. Enfin, pensez à consulter la fin de code de la case V9, où figure la norme EURO ou environnementale Crit’Air à laquelle doit répondre le moteur (ne concerne pas les véhicules 100% électriques ou roulant à l’hydrogène).

Certificat de situation administrative

Le certificat de situation administrative correspond à l’ancien « certificat de non-gage ». Il s’agit d’un document attestant qu’il n’existe aucune opposition judiciaire pouvant s’opposer à l’usage ou à la vente du véhicule. En vous le remettant, le vendeur vous garantit également ne pas s’opposer au transfert de la carte grise. Le certificat de situation administrative doit dater de moins d’un mois.

Le certificat de cession

Pour finir, afin d’officialiser le changement de propriétaire, vous devrez exiger du vendeur qu’il vous remette une exemplaire du certificat de cession ou de vente.

documents-a-controler-lors-de-l-achat-d-un-camping-car

 

Voilà, vous connaissez à présent les éléments devant figurer dans un carnet d’entretien, ainsi que les documents et autres contrôles à vérifier lors de l’achat d’un camping-car. Foncez consulter nos annonces de vente de camping-cars d’occasion !

 

💬 Pensez à échanger à propos de vos expériences, astuces et bons plans personnels dans les commentaires ! Et si cet article vous a plu, partagez-le 😉

[AuthorRecommendedPosts post_id="36350"]
Anne-Claire

Férue de voyages et de découvertes, je vous fais profiter de mes coups de cœur et des bons plans dénichés au gré de mes pérégrinations. À bientôt sur Wikicampers !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


X