Top 5 des arnaques à éviter pour vendre son camping-car d’occasion

arnaques-camping-car-occasion

Le marché de l’occasion est de plus en plus dynamique dans l’univers du camping-car. De plus en plus de propriétaires se tournent vers celui-ci pour financer par exemple l’achat d’un nouveau véhicule. Cependant, comme c’est le cas dans toute transaction, certaines arnaques sont à éviter lorsque vous vendez votre camping-car d’occasion.

Top 5 des arnaques à éviter pour vendre son camping-car d’occasion


Les arnaques au financement

C’est le cas le plus fréquent ! Certains acheteurs vous proposeront un chèque sans provision, voire un faux-chèque pour payer votre camping-car. Le chèque est encaissé, mais quelques jours plus tard, la banque vous contacte pour vous signaler l’annulation de l’encaissement du chèque ! Et si vous souhaitez éviter ceci, avec un virement (rassurant car cela n’est possible que si le compte est approvisionné), il peut en être de même si le compte émetteur a justement été approvisionné avec un faux-chèque. Là encore la banque s’en rend compte, et les virements effectués depuis le compte sont annulés !

Pour répondre à ce scénario, privilégiez les plateformes proposant des solutions de paiement sécurisés si vous achetez sur Internet. Sinon, contrôlez l’authenticité du chèque en contactant la banque émettrice et à l’aide des numéros indiqués sur celui-ci.

Le paiement supérieur à la valeur du véhicule

Dans ce cas, l’acheteur vous propose un chèque qu’il n’a pas pu utiliser pour un autre achat, d’une valeur supérieure au montant de votre véhicule. Il vous demandera des contreparties en échange de la différence : paiement d’un transporteur par exemple. Souvent, le chèque est faux, le transporteur n’existe pas, et vous perdez l’intégralité de la somme.

Pour éviter ceci, faites toujours régler le montant exact qui a été convenu pour la vente du véhicule et contrôlez encore l’authenticité du chèque.

L’appel à un numéro surtaxé

Sur Internet, de faux acheteurs repèrent tout type d’annonce pour que les vendeurs contactent un numéro surtaxé, ou qu’ils envoient un mail vers une adresse dont les échanges qui suivront qui vous mèneront tout droit à une escroquerie. Souvent, le numéro commence par 0899 s’ils s’agit d’un SMS, par un indicatif étranger (autre que +33) sur Whatsapp, ou encore par un nom de domaine étranger (autre que .fr ou .com) s’il s’agit d’une adresse e-mail.

Pour parer cette arnaque, ne répondez jamais aux numéros commençant par les indicatifs cités ci-dessus. Plus globalement, ne donnez pas suite à un SMS qui vous demande d’envoyer un e-mail, ou un e-mail qui vous demande de contacter immédiatement un numéro de téléphone.

La visite d’expert

Dans la même idée que le paiement supérieur à la valeur de votre véhicule, des faux acheteurs souhaitent vous faire payer le déplacement d’un expert pour contrôler l’état du camping-car. Ils vous demanderont un virement et vous présenteront un site web ou un profil Facebook au nom de l’expert qui sont en réalité montés de tout de pièce par ces faux acheteurs. Dans ce cas, l’expert (ni même l’acheteur) ne se rendront sur le lieu du rendez-vous, et ces derniers auront encaissé le montant de cette fausse visite.

Face à cette situation, ne donnez jamais suite à un acheteur qui souhaite vous faire payer pour faire contrôler le véhicule. Vous êtes le vendeur, vous n’avez pas à régler quelconque somme autour de la vente de votre camping-car !

La demande abusive de documents

Dans cette situation, le soi-disant acheteur vous approchera en vous demandant tous les documents liés à la propriété de votre camping-car : carte grise, certificat d’achat, attestation d’assurance…). En réalité, il s’en servira pour publier un doublon de votre annonce, et se permettra de rassurer ses potentiels acquéreurs en leur présentant à son tour ces documents.

Face à ceci, contentez-vous du strict nécessaire quant aux documents demandés : immatriculation actuelle, date de première mise en circulation, et type mine pour retrouver la dénomination commerciale. Ne communiquez jamais votre carte grise ou votre contrôle technique avant le Jour J de la vente du camping-car !

arnaques-camping-car-occasion-éviter-top-5

Vous savez tout à présent sur les arnaques à éviter pour vendre votre camping-car d’occasion ! Rassurez-vous, les cas présentés ci-dessous font parfois froid dans le dos, mais ils restent tout de même très rares. Il suffit de les connaître et d’en avoir conscience pour savoir quoi faire lorsque ces situations se présentent !

Vous souhaitez vendre votre véhicule mais vous hésitez sur le prix à fixer ? Consultez notre article pour vous aider à déterminer le prix de votre camping-car ! Et jetez un œil aussi sur les régions les plus favorables pour vendre votre camping-car d’occasion 😉

Pensez à estimer votre gain  potentiel si vous mettez votre camping-car en vente chez Wikicampers !

 

Pensez à échanger à propos de vos expériences, astuces et bons plans personnels dans les commentaires ! Et si cet article vous a plu, partagez-le 😉

 

[AuthorRecommendedPosts post_id="29678"]
Pierre-Yves

Je partage avec vous ma passion pour le road-trip, et j'en profite pour vous donner quelques conseils trouvés çà et là au cours de mes aventures. A bientôt sur les routes ! ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments

  1. je me suis fait arnaquer en vendant mon camping car à un acheteur près de Grenoble soit à environ 300km de chez moi en Côte d’Or. Après être venu le voir sur mon assistance, il a tout trouvé parfait, très propre en dessous, en dedans, tout lui convenait. Il nous laissa un C B de 1000 e en caution, mais je ne sais pourquoi j’avais un doute sur un papier qu’il avait rédigé avant et m’avait fait signer sur le fait de faire faire un test d’étanchéité à ses frais s’il s’avérait vierge, à mes frais s’il représentait un défaut. je compris que seul le test serait à rembourser. après ce contrôle, il s’est avéré une humidité au niveau du pare choc arrière. Un devis de réparation nous a été envoyé de 3317 e de la part de cet acheteur. très suspect, stoker au sec dans un garage, impossible d’accepter sa demande de payer, depuis c’est harcèlement avec demande de rembourser moteur, pneus … sinon on doit lui reprendre avec 2000 e de plus ou payer sous peine de tribunal. il nous écrit avoir fait payer 5500e sur l’achat de son CC précédent. intimidation, arnaque.. Nous sommes âgés et épuisés. que faire?

  2. j’ai vendu mon camping car à un acheteur qui m’harcèle sans cesse afin de me faire rembourser des frais inadmissible, comme de l’humidité au niveau du pare choc arrière, réclame plus de 3000 euros pour réparation, un tasseau sous le véhicule qui aurait pris l’eau en roulant sur route mouillée… notre véhicule a été reconnu tant par l’expert du contrôle technique que par cet acheteur, en parfait état, très propre comme neuf. Nous demande de payer à l’amiable comme sur son précédant ( 5500 e) Aujourd’hui, on pense à de l’arnaque. on est âgé, quoi faire ?


X