The Travelling Shed : destination Liberté !

The Travelling Shed

Cette semaine, nous vous présentons Marion et Flo, le couple qui se « cache » derrière The Travelling Shed. Après un roadtrip à travers l’Europe qui leur a donné le goût de la liberté, les deux amoureux ont progressivement décidé de tout plaquer pour se lancer dans l’aventure nomade. Envie d’en savoir plus ? Ils vous disent tout, ou presque 😉

Rencontre avec The Travelling Shed

The Travelling Shed_Logo

Marion, Florian, pouvez-vous vous présenter en quelques lignes ?

Bonjour ! Nous sommes Marion et Florian, alias The Travelling Shed, amoureux de voyages depuis toujours et vanlifers depuis 3 ans maintenant ! Côté pro, Marion est freelance en rédaction web et Florian est tatoueur. Nous vivons dans notre van à l’année, avec notre chat Sacha et Lewis, notre chien. Notre maison roulante répond au doux nom de Bernie, et c’est un Ford Transit L3H3 que nous avons aménagé nous-mêmes. Nous sommes tombés amoureux de ce mode de voyage, si bien qu’on a voulu en faire notre mode de vie ! 

The Travelling Sied_Présentation

Comment est née l’aventure The Travelling Shed et pourquoi avoir choisi ce nom ?

L’aventure The Travelling Shed est née en 2016, lorsqu’on a acheté notre tout premier van Harrison. Ce mode de voyage nous attirait beaucoup, et sans trop réfléchir on a sauté le pas et on a acheté un utilitaire qu’on a transformé en petite maison roulante. Sans aucune connaissance technique particulière, on s’est lancés dans cette folle aventure de l’aménagement ! Très peu de Français partageaient leur expérience à l’époque, mis à part sur les forums comme Trafic aménagé, mais ce n’était pas du tout à la mode comme ça peut l’être aujourd’hui. Et comme on a galéré à trouver des informations, on s’est dit qu’on allait partager notre expérience, qui allait peut-être pouvoir servir à d’autres ! L’aventure The Travelling Shed commençait…

Nous sommes partis complètement à l’arrache pour quelques jours alors que le van n’était même pas encore tout à fait aménagé, et on a tout de suite adhéré ! Au départ, le van ne devait nous servir qu’à partir les weekends et les vacances, mais très rapidement c’est devenu une évidence pour nous, cette aventure en van irait beaucoup plus loin ! Et on a décidé quelques mois plus tard de partir pour un petit tour d’Europe à bord d’Harrison…

Et pour The Travelling Shed, on voyait notre van comme une petite maison qui voyage, et comme ça sonnait mieux en anglais, c’est devenu the travelling shed (littéralement « la cabane qui voyage ») !

The Travelling Shed_Aventure

Qu’est-ce qui vous a le plus marqué lors de votre roadtrip à travers l’Europe ?

Cette sensation de liberté qui prend aux tripes. Dès les premiers kilomètres, on était comme des dingues en se disant qu’à partir de maintenant on faisait ce qu’on voulait, et surtout qu’on allait où on voulait. C’était fou d’être aussi libres, bien loin de tout ce qu’on avait connu avant, de nos anciens jobs qu’on venait de quitter, de la ville où on vivait. Jamais cette sensation là ne nous a quittés, et je crois que c’est vraiment ce qu’on a le plus apprécié en voyageant en van.

Bien sûr il y a eu aussi les paysages de dingues qu’on a vus, comme en Écosse sur l’île de Mull et de Skye ou encore en Slovénie. L’Autriche nous a régalés avec la Grossglockner Road et pour finir en beauté, la région qu’on a préférée bien au dessus de tout : les Dolomites. On en a pris plein les yeux partout où on est allés, et franchement rien n’a gâché notre voyage !

The Travelling Shed_Roadtrip-Europe

En octobre dernier, The Travelling Shed a « posé ses roues » sur un terrain de Charente-Maritime. Comment ça se passe ?

Bien ! C’est tout nouveau pour nous évidemment, mais c’est ce qu’on est venu chercher. On a eu beaucoup de mal à trouver un terrain pour nous accueillir, la loi n’étant pas de notre côté, les particuliers sont très frileux de louer des bouts de terrain à des gens comme nous. Heureusement nous avons trouvé la perle rare par le bouche-à-oreille, et ça fait maintenant 4 mois qu’on vit à la campagne dans notre van.

On réapprend à vivre différemment, on a mis du temps à reprendre nos marques mais on est heureux du choix qu’on a fait. Ce n’est pas tous les jours facile, loin de là, mais c’est une super aventure ! La pluie, le froid et l’humidité sont les contraintes les plus difficiles à gérer puisque c’est l’hiver. On a hâte que les beaux jours reviennent pour profiter au maximum de l’extérieur. On est beaucoup plus proches de la nature au quotidien, on vit très simplement et on fait beaucoup d’économies. Et c’était bien ce qu’on recherchait avec ce style de vie !

The Travelling Shed_Terrain

Pourquoi avoir opté pour la vie nomade et qu’est-ce que cela vous apporte ?

On a cette envie de liberté qui est très forte depuis quelques années. J’en parlais un peu plus haut. Avant de vivre cette aventure en van, on a tous les deux fait de longues études, dans l’optique d’avoir un bon job et le salaire qui va avec. On était persuadés qu’on serait heureux avec ça, parce que finalement c’est ce qu’on nous a toujours appris. Mais une fois qu’on a mis les pieds dedans, et qu’on se rend compte qu’on n’est pas si comblés que ça, c’est pas facile de tout envoyer balader pour autre chose !

On a réussi à le faire avant d’être trop englués dans le système, et c’est la meilleure décision qu’on ait prise dans notre petite vie ! Aujourd’hui, après avoir goûté à cette vie nomade, à cette vie différente, je crois qu’il serait assez difficile pour nous de faire autre chose. Cette vie-là elle nous bouscule, elle nous fait nous remettre en question constamment, elle n’est pas confortable et pourtant si riche ! On est constamment en train de chercher notre équilibre, mais pour nous c’est beaucoup plus stimulant qu’avant. On n’est sûrs de rien, et on ne sait même pas ce qu’on fera dans 6 mois, mais cette liberté d’avoir le choix, c’est incroyable !

The Travelling Shed_Vie nomade

Quelles sont selon vous les bonnes questions à se poser avant d’adopter ce mode de vie ?

C’est un mode de vie qui n’est pas fait pour tout le monde, loin de là ! Je pense que le mieux est d’avoir voyagé en van avant de se lancer dans la vie nomade à plein temps, histoire de bien se rendre compte des contraintes que cela engendre.

C’est un style de vie qui demande beaucoup de sacrifices, et tout le monde n’est pas prêt à les faire. On vit dans un espace très restreint 24h24, le confort est réduit, on n’utilise pas les ressources (eau, gaz etc.) comme dans une maison, et le manque de place peut se faire sentir. Il faut être bien conscient de tout ça, et surtout se détacher totalement de toutes les images que l’on voit sur les réseaux sociaux. La vraie vie nomade est à mille lieux de tout ça !

Bien se connaître et connaître ses besoins/envies est essentiel avant de se lancer dans cette aventure, chacun trouve son bonheur et son équilibre d’une façon différente, et l’une n’est pas mieux que l’autre ! Alors pour résumer je dirais : bien identifier ses envies, être conscient des contraintes, et pour finir, essayer ! Dans le pire des cas ? Ça ne vous plait pas, et vous n’aurez qu’à trouver un autre mode de vie qui vous correspond mieux ! Ce n’est jamais un échec que d’essayer de nouvelles choses !

The Travelling Shed_Questions à se poser

Comment faites-vous pour concilier vie professionnelle et vie nomade ? Envisagez-vous de devenir « digital nomads » ?

Pour le moment nous sommes sédentaires puisque Florian s’est reconverti professionnellement. Il était ingénieur BTP, et il est désormais tatoueur dans un studio près de La Rochelle ! Rien à voir donc, mais on n’a qu’une vie après tout, alors autant faire ce qui nous plait le plus. Donc son activité lui impose de rester sédentaire pour le moment. Après, il est très libre pour organiser son temps de travail, il est facile pour nous de se prévoir des longs weekends pour partir, c’est vraiment l’avantage de l’entrepreneuriat.

De mon côté, je suis freelance, je travaille donc exclusivement à distance avec mes clients. Ça me permet une totale liberté dans la gestion de mon temps, et tant que j’ai une connexion internet correcte je peux travailler. À terme, c’est ce qui va nous permettre de partir en voyage longue durée, sans trop toucher à nos économies ! C’est un avantage comme un inconvénient puisqu’il faut se dégager du temps pour travailler, ce n’est plus seulement un voyage, c’est un véritable mode de vie !

The Travelling Shed_Vie professionnelle-Vie nomade

Vous voyagez avec Lewis votre chien et Sacha votre chat. Auriez-vous des conseils pour voyager avec ses animaux de compagnie dans les meilleures conditions ?

Outre les démarches administratives comme les vaccins, les certificats de bonne santé ou le passeport à faire avant de partir, c’est surtout une question d’habitude. Lorsqu’on est sur la route (et pas que d’ailleurs), ils sont notre priorité. Tout se fait en fonction d’eux, et ce depuis le début !

Lewis nous suit partout, puisqu’on fait principalement des choses en pleine nature. Sacha lui reste plus souvent dans le van, mais on fait bien attention à ce qu’il puisse sortir tous les jours pour son équilibre. La météo joue aussi beaucoup sur le quotidien, puisque la chaleur est l’ennemi numéro 1 pour nous comme pour eux ! On fait vraiment attention à leurs attitudes, à leurs besoins, on a envie qu’ils apprécient autant que nous d’être sur la route !

Les animaux ont une grande capacité d’adaptation, on a été bluffés par la rapidité à laquelle s’est habitué Sacha, lui qui n’était jamais sorti de l’appartement avant ! Pour parfaire au mieux la transition, on l’a habitué au harnais et à la laisse avant de partir, histoire qu’il ne soit pas trop bousculé par tant de changement ! On a aussi pulvérisé du Feliway dans le van, histoire de l’apaiser un peu pour les premiers trajets.

On connait mieux que personne nos animaux, et on sait généralement ce qui est bon pour eux ou pas. Alors je dirais que pour que tout se passe au mieux, il faut bien les observer, répondre au maximum à leurs besoins, ne pas oublier la case véto, et surtout s’adapter à eux au maximum.

The Travelling Shed_Voyager avec ses animaux de compagnie

Vous avez aménagé vos 2 fourgons, Harrison et Bernie. Avec le recul, que feriez-vous différemment ?

Pour Bernie, nous avons décidé de ne pas terminer complètement l’aménagement pour être en mesure d’effectuer quelques changements au printemps après l’avoir mis a l’épreuve pendant l’hiver !

On ne se serait pas imaginé avant d’avoir vécu dans notre fourgon pendant un hiver que l’humidité puisse être un si gros problème. Nous avions mis du jonc de mer autour des fenêtres et en tête et pied de lit. Et c’est une matière vivante, assez sensible, qui n’a pas apprécié l’humidité et devra être remplacée par une autre matière. Nous installerons également une grille d’aération supplémentaire sur les portes arrières pour ventiler la soute. Sur les portes arrières nous avons installé des fenêtres fixes (qui ne peuvent pas être ouvertes) parce que nous considérions ne pas avoir besoin de fenêtres coulissantes, mais les fenêtres fixes ne disposent pas de fentes au pied des vitres pour évacuer l’eau et l’hiver la condensation s’accumule !

Nous effectuerons plusieurs petites modifications de ce genre au printemps, mais globalement notre aménagement nous convient très bien et il n’y a rien que nous souhaiterions changer totalement ! Ce sont juste des petites modifications à faire, que l’on pouvait voir uniquement en vivant dedans pendant des semaines et des semaines !

The Travelling Shed_Aménagement de fourgon

Pour finir, comment envisagez-vous les mois à venir ? Des projets de voyage en vue ?

Notre but à l’heure actuelle est de faire des économies pour repartir pour un très long voyage outre-Atlantique. Dans les mois à venir, il y aura pour sûr plusieurs petites escapades, rien de prévu encore mais on fonctionne au feeling donc on verra bien au moment venu ! On ira visiter notre jolie France, ça c’est sûr !

Et notre prochain gros voyage sera normalement le Canada, puis les États-Unis et le Mexique, l’Amérique du Nord en somme ! Bernie va traverser l’Atlantique pour aller tâter l’asphalte américain, et on a si hâte ! C’est pour nous le continent du roadtrip par excellence, toutes ces grandes étendues, cette nature incroyable et ces routes interminables, on en rêve !

The Travelling Shed_Projets futurs

Où peut-on suivre les aventures de
The Travelling Shed ?

Alors on partage assez souvent sur Instagram, notamment en stories, mais aussi de temps en temps sur Facebook.

Vous pouvez également retrouver des articles sur notre vie en van, nos carnets de route et l’aménagement de nos fourgons sur notre blog.

Et enfin pour faire le plein d’inspiration, c’est sur Pinterest que ça se passe !

The Travelling Shed_Réseaux et Blog

Un grand merci à Marion et Flo d’avoir partagé leur histoire et leur quotidien nomade. N’hésitez pas à leur faire part de vos remarques en commentaire ! Et si l’aventure The Travelling Shed vous a donné une insatiable envie de tracer la route, c’est par ici 😉

 

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le commenter et à le partager !


Anne-Claire

Férue de voyages et de découvertes, je vous fais profiter de mes coups de cœur et des bons plans dénichés au gré de mes pérégrinations. À bientôt sur Wikicampers !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments

  1. Avatar HAAF Marie-josée : mars 15, 2019 at 7:45

    bonjour,
    nous venons d’acheter un camping car et nous comptons entreprendre un tour du monde, maintenant que nous sommes à la retraite. Notre interrogation est de savoir quelles sont les options possibles afin d’avoir une connexion internet à l’étranger et comment rester connectés
    un grand merci de vos renseignements et conseils
    cordialement


X